NINA

  • Galerie-Arnaud-BARD_NINA_Printemps_terre-chamotte_H-30-cm_4050_1000
  • Galerie-Arnaud-BARD_NINA_Aphrodite–Rencontre_terre-chamotte_H-18-cm_2200x2_1000
  • Galerie-Arnaud-BARD_NINA_Couple-Royal_terre-chamotte_H-32-cm_4050_1000
  • Galerie-Arnaud-BARD_NINA_Couple-Royal_terre-chamotte_H-34-cm_4200_1000
  • Galerie-Arnaud-BARD_NINA_Equilibre_terre-chamotte_H-33-cm_4050_1000
  • Galerie-Arnaud-BARD_NINA_Printemps_terre-chamotte_H-30-cm_4050_1000
  • Nina-2_1000
  • Nina-3_1000
  • Nina-4_1000
  • Nina-5_1000
  • Nina-6_1000

Ses sphères sont tout son monde, comme des constellations habitées, plus ou moins lointaines, nous sommes au royaume de la féminité, de la grâce, des confidences et bien plus encore…

Nina KEMCHYAM dite NINA s’établit dans les années 1990 en France. Après avoir reçu une première formation d’arts plastiques à l’Académie Nationale des Beaux-Arts de sa ville natale, puis à l’Ecole Nationale des Arts Appliqués et Métiers d’Arts de Paris, NINA expose dans les galeries et principaux salons d’arts contemporains d’Arménie tout en présentant ses œuvres à l’international. De la terre naît la sphère, infinie et planétaire, de ce volume le dessin. Dès lors, la matière devient l’objet et le dessin le sujet. Il s’agit là d’une rencontre informelle voire clandestine entre forme et fond. Puis vient le temps du contraste noir et blanc. Le recours à des oxydes permet alors d’alterner ce jeu bicolore assurant une domination du dessin sur l’objet. L’artiste élabore un langage, une grammaire, une écriture singulière, sa propre mythologie où les individus solitaires ou en duo nous invitent à entrer dans la ronde. Embrasser l’espace sous toutes ses facettes pour mieux découvrir, la posture des corps ou le jeu des plis d’un voile blanc tout aussi suggestif. Chaque pièce raconte une histoire, à la fois ancestrale et contemporaine, celle de la rencontre passionnelle. Dévoiler sans se raconter, le regard frontal, un face-à-face sans détours. Incontestablement l’œuvre de Nina s’inscrit au cœur d’une tradition ancestrale où sculpture, dessin et gravure se conjuguent. Une certitude, l’œuvre de Nina fait date et convoque notre mémoire à la fois individuelle et collective.

Comments are closed.