Christophe Lambert – Interview

Galerie A. Bard : A quel moment as-tu senti que tu deviendrais peintre ?
Christophe Lambert : A l’âge de dix ans, en dessinant la sculpture d’une tête de pharaon dans le département des antiquités égyptiennes du Louvre.
A B : Quels sont tes rituels dans ton atelier, avant de te mettre au travail ?
C L : Je dessine sans atelier et sans la préparation d’un rituel probablement parce que la notion de travail n’existe plus dans ce que je fais. La mise en condition se fait d’elle-même et les lieux, parce qu’ils peuvent être physiques ou virtuels, selon les créations, ont moins d’importance.

Unfinished Sympathy, Massive attacks Au troisième jour | Saints Suaires | Stylo encre, Gants Cuir | 2018 | 30x40 cm

A B : Quelle est l’inspiration de tes créations ?
C L : Le monde est subtil. La vie est précieuse. Il faut la prendre avec des gants.

A B : Quel message transmets-tu à travers tes toiles ?
C L : Le monde est subtil. La vie est précieuse. Il faut la prendre avec des gants.

Be Thankful for What You've Got, Massive attacks Au troisième jour | Saints Suaires | Stylo encre, Gants Cuir | 2018 | 30x40 cm

A B : Partant sur une ile déserte, avec quel mentor aimerais-tu partir, et pourquoi ?
C L : Heureusement, j’ai la chance de ne plus avoir de mentor. J’admire toutes les personnes créatives mais j’ai besoin d’air. Ah si peut-être Stanley Kübrick dans son art…parce qu’il était génial pour nous raconter des histoires terrifiantes ou extraordinaires.

A B : As-tu une anecdote à nous livrer ?
C L : En haut de la colline, une petite chapelle piquait la nuit de son clocher. Je ne suis pas croyant, alors je restais à sa porte. Je ne demandais plus rien, j’avais tout ce que je voulais. Je remerciais. Dans le noir sidéral, à des années lumières, il y avait là-haut des milliards de brillantes étoiles comme autant de vies sur la terre. En rentrant à la camionnette où ma fille était endormie, je fredonnais une chanson de Billie dont le refrain dit : aussi longtemps que je suis là, personne ne peut te blesser.

Fuckin' with the Wrong Nigga, 2pac Saints Suaires | Stylo encre, Gants Cuir | 2018 | 30x40 cm

Unfinished Sympathy, Massive attacks Au troisième jour | Saints Suaires | Stylo encre, Gants Cuir | 2018 | 30x40 cm