LAMBERT Christophe €

Christophe LAMBERT est né au lendemain de mai 68 dans une ambiance où tout était naissant, possible, exponentielle, -littérature, musique pop rock, libération sexuelle-, et qui fut, comme pour certains futurs artistes de cette génération, un terreau de prospection et de créations incroyables. Cette mouvance et son berceau familial, son père ingénieur, sa mère bijoutière, fantasque qui l’emmenait dans les boîtes de nuits tout en fréquentant les établissements religieux du Paris 16ème sans oublier un grand père affichiste et galeriste, ont été propices à sa rencontre avec l’art. C’était une évidence.

Le talent et la subtilité de Christophe Lambert est de customiser des gants de mariage, en apposant sur ces supports délicats en peau d’agneau, des identités et des messages opposés. Généralement, des représentations de vanités et de jeunes mariées, des points affirmés par des slogans punk-rock en opposition avec la douceur de jeunes filles en attente d’amour ; des scènes de vie entre un vieil homme et sa muse. Les œuvres de Christophe, réalisées avec beaucoup d’onirisme et de grâce, tels des tatouages que l’on pourrait retrouver chez les marins au long cours, nous interrogent sur des sentiments essentiels de la vie que l’on aimerait s’accaparer sur sa propre peau.

A. Bard.

Voir les oeuvres exclusives à la galerie Voir l'interview

 

 

 

 

 

Portrait (c) Estelle Lagarde

Comments are closed.