Manolo CHRETIEN

  • PLANETE-18-50×50-1C5A2536
  • PLANETE-19-50×50-1C5A2684
  • PLANETE-20-1C5A4815
  • prt_450x300_1508261013
  • 40X60cm-07DQ9054+
  • 40x60cm-07DQ9283
  • 40X60-CONCORDE-07DQ9084-HD
  • 40X60-OVER-CONCORDE-IMG_6150DOC-coul
  • 60X40-07DQ9599
  • 60X40CM-VINTAGE-CONCORDE-IMG_6163n&bBD
  • 60X40-IMG_6146
  • 70X70-07DQ9046-FACE-CONCORDE-bd
  • accueil2
  • PHOTO6

ALUMINATIONS UNE HISTOIRE D’ONDES

Tombé du ciel sur le tarmac de la base aérienne d’Orange en 1966 Manolo Chrétien a été biberonné au kérozène, et entouré d’aéronefs en aluminium riveté tels que Mystère, Mirage et autre Vautour, jusqu’à ce qu’il poursuive ses études à Paris en école d’Art.

Tous les étés, il retrouvait sa famille sur une petite île des côtes Bretonnes Ces deux univers en apparence opposés ont révélé chez Manolo une fascination pour les ondulations métallisées qui scintillaient sous ses fenêtres celles des avions qu’il voyait évoluer au sol et en l’air, et celles de la mer avec ses reflets d’argent à contre jour.

Dès la fin de ses études artistiques, Manolo s’est laissé guider par ces puissants souvenirs de l’enfance il n’a cessé de traquer ces moments de lumières et de reflets magiques derrière ses objectifs, ces instants où tout ondule et provoque une ivresse naturelle, qui fait basculer l’artiste dans un monde parallèle, un état second où la déformation, la transformation, la distorsion de la matière procurent une émotion qui emmènent la photographie aux frontières de la peinture.

Manolo aborde trois univers avec ce même regard émerveillé :
- L’air avec les aéronefs et leurs fuselages ondulés par les heures de vol
- La terre avec le métal urbain et ses reflets oniriques dans les creux et les bosses des carrosseries et autres façades
- L’eau avec ses mouvements de surfaces, ses ondes éphémères crées par le courant et les vents

 

 

 

Comments are closed.